LES SOUTERRAINS DE MARNES...
HISTOIRE DE MARNES

MARNES EN PROFONDEUR

LA PREHISTOIRE

LA VOIE ROMAINE

SARCOPHAGES

L'EGLISE SAINT JEAN

SOUTERRAINS

LA BATAILLE DE MONCONTOUR

PERSONNAGES

LES ANCIENS MAIRES

CONTACTS

LIVRE D'OR DE MARNES

MARNES DANS LA PRESSE


Marnes : ou quand un passé souterrain ressurgit au grand jour...!

Depuis le mois de mai 1986, le club archéologie du Centre Socio-Culturel à Thouars étudie de près ce petit réseau de souterrains de campagne composé à ce jour de six salles, de cinq couloirs et de deux escaliers. Taillés dans le dur calcaire local, ces excavations n'ont pas été creusées de toute évidence dans un but d'utilisation de la pierre pour l'édification d'habitations.
...A gauche, l'escalier d'entrée originel...
...A droite, un second escalier permettant d'accéder au niveau inférieur...

Compte tenu de l'avancée des travaux archéologiques, l'ancienneté des souterrains n'est plus à mettre en doute, même si la partie la plus proche de la surface a été maintes et maintes fois remaniée (Elle servait même de cave il n'y a encore que quelques décennies) ! Certains avancent même l'hypothèse que ce réseau fut peut-être la toute première église de Marnes, lors des prémices du Christianisme dans le Poitou... Ce qui est certain, c'est que dans son plus grand développement, ces souterrains reliaient l'église de Marnes et le château de Retournay...

Tout en étant de faible importance, le creusement de ces souterrains semblent avoir été "pensé"...!
Un petit réseau creusé avec patience, mûrement réflechi, structuré au minimum mais avec application... Voila l'impression que donnent ces salles souterraines lorsqu'on les visitent ! Des parois furent érigées en contrefort pour soutenir localement une voûte parfois mince ; des puits ont été creusés pour extraire plus facilement les déblais : d'ailleurs, quand on voit le soin qui fut apporté aux parois de ces puits , on est en droit de se demander si ces conduits n'avaient pas également une autre fonction...! Mais on remarque aussi quelques niches savamment placées qui permettent un éclairage minimal mais suffisant !

Jusque là, rien d'exceptionnel si ce n'est que certains aménagements semblent réellement avoir un caractère "défensif" ! Que dire de ces deux couloirs (plutot des "boyaux"... d'un diamètre inférieur à 50 centimètres) qui mènent dans la grande salle inférieure et qui étaient fermés par des blocs-portes massifs en pierre ?

...A gauche : paroi de renfort. Ci-dessus et dessous : accès de la grande salle inferieure (+ son bloc porte)...

Que nous apportent les recherches dans ces souterrains ?

Elles nous permettent de mieux cerner les périodes troubles de l'Histoire d'une région. Chaque commune, chaque château ou chaque église connaît ses histoires de souterrains, mais il n'existe aucun écrit médiéval sur ce sujet...! Et l'on comprend aisément pourquoi ! Parfois, lors de fouilles fines, ressurgissent des éléments du passé... Et devant nos yeux, la vie de nos ancêtres...!